Vous êtes sur le point de refaire votre salle de bains ? Sachez que l’aménagement de cette pièce humide doit tenir compte de plusieurs contraintes. En effet, puisque l’eau est conductrice, la sécurité de la salle de bains sera obligatoirement renforcée. Découvrez les normes d’électricité ainsi que les zones où la prudence est de mise. Pour un aménagement de salle de bain réussi, suivez nos conseils.

Norme NF C15-100, les quatre volumes

Parmi les normes de sécurité salle de bain, il faut obligatoirement connaître la NF C15-100. Valable depuis 2015, elle s’applique aussi bien à la salle de bain que les autres pièces de la maison comme la cuisine.

Entre autres, cette norme détermine quatre paliers de sécurité, du volume 0 au volume 3 :

  • le volume 0 concerne le bac à douche ainsi que la baignoire. Dans cette zone, tout appareil ou prise électrique s’avère interdit pour ne pas risquer l’électrocution;
  • puis, juste audessus de la baignoire ou du receveur de la douche, se situe le volume 1. Dans cette zone dite sensible, seul un luminaire basse tension peut être installé. Et encore, il existe une condition. L’interrupteur se trouvera impérativement dans le volume 2 ou 3 ;
  • ensuite, il y a le volume 2 qui désigne la zone comprise audelà de 60 cm du bac à douche ou de la baignoire. Dans cette partie de la salle de bains, les prises de courant seront seulement de faible puissance pour y brancher un sèchecheveux ou un rasoir électrique, par exemple. D’autre part, pour chauffer ou éclairer la salle de bain, des appareils de classe II à double isolation pourront être installés. Dans le cas d’une défaillance de l’appareil, la deuxième isolation protège l’utilisateur. Mais de manière générale, mieux vaut placer dans cette zone des meubles de salle de bains afin d’éviter tout risque ;
  • enfin, le volume 3 concerne tout le reste de la salle de bain. Placezy vos appareils tels que lave-linge ou sèche-linge. De classe I ou II, ils seront reliés à la terre et protégés des éclaboussures.

 

A savoir : lors de la rénovation de votre salle de bain, pensez à relier tous les éléments conducteurs (appareils, canalisations, équipements de chauffage) via une liaison équiponentielle. Dans la pièce, elle est reliée elle-même à un conducteur de protection aboutissant à la barrette de terre. Celle-ci se situe sur le tableau général de l’installation.

 

Rénovation salle de bain, la réglementation

Les appareils et prises électriques

D’abord, en termes de salle de bain sécurité, notez que tout appareil électrique doit posséder un disjoncteur différentiel haute sécurité de 30 mA. Et si vous souhaitez aménager une salle de bain ancienne en pièce moderne, il faudra remplacer les prises par des modèles respectant les normes, c’est-à-dire avec un interrupteur différentiel 30 mA incorporé. Veillez également à tenir les prises éloignées de plus de 60 cm de la baignoire ou du bac de douche.

L’éclairage

D’autre part, pour apporter de la luminosité à la salle de bain, il faut au moins un point d’éclairage équipé d’un socle DCL (dispositif de connexion luminaire). Celui-ci sera fixé au plafond.

Et pour que la rénovation salle de bain réponde parfaitement aux normes, le point d’éclairage possèdera aussi un circuit de commande situé entre 0,90 et 1,30 m du sol. Enfin, pour que l’électricité salle de bain soit totalement sécurisée, le dispositif de commande d’éclairage devra également se situer à l’intérieur de la pièce (sauf pour certains petits locaux).

 

Si vous aussi, vous souhaitez aménager votre salle de bains ou faire réaliser des travaux intérieurs tout en étant accompagné, contactez La Maison Des Travaux Le Perreux.