Surélever sa maison permet de l'agrandir sans avoir à empiéter sur la surface au sol. Davantage d'espace et de confort tout en conservant son jardin, c'est en effet le résultat obtenu lorsque l'on entreprend des travaux de surélévation. Cependant, il y a quelques pièges de surélévation à éviter, voici quelques conseils.

 

LES PLANS

L’erreur primordiale est de créer un second étage, une véranda ou encore un toit terrasse, sans penser à harmoniser avec la maison existante. Le rehaussement de votre maison doit donner l’impression d’être la continuité de cette dernière, et ce depuis toujours. Évaluer bien votre budget et rassurez également vos voisins sur vos intentions.  En effet, il est important de respecter les règles PLU (dit plan local d’urbanisme que vous trouverez à la mairie). La réglementation est très stricte ainsi, par exemple, les distances avec vos voisins et la nouvelle construction doivent-être respectées. Favorisez donc le dialogue avec vos voisins dans le but que le déroulement des travaux se passent bien.

 

LES MATÉRIAUX

Préférez des matériaux sains et écologiques favorisant une bonne isolation pour des économies d’énergie sur le long terme. Notez tout de même que toute extension supérieure à 150 m² ou correspondant à plus de 30% de la surface existante, a pour obligation de respecter les critères de la RT 2012 et bientôt de la RT 2020. Enfin, prenez bien en compte l’orientation de votre maison afin de bénéficier de la chaleur et de la lumière au maximum.

 

LES DÉMARCHES PRÉALABLES AUX TRAVAUX

Tout d’abord il convient de s’assurer de la faisabilité des travaux de surélévation de votre maison, autrement dit vérifier que les fondations et les murs soient suffisamment stables et solides pour supporter un nouvel étage. Il est indispensable de faire appel à un expert pour cela.

Enfin dans un second temps, il est important de faire le point en termes de réglementation.

La surélévation de toiture d'une habitation implique en effet une modification visible de l'extérieur, et exige à ce titre une déclaration de travaux ou un permis de construire. Pour cela, il faut se renseigner auprès du service urbanisme de votre mairie afin de s'assurer de la possibilité de réaliser ces travaux. Et oui ! La surélévation de toiture n’est pas autorisée partout, seules les règles PLU vous le diront !

Bon à savoir :

Si votre projet d’agrandissement porte la totalité de la surface habitable à plus de 150 m² de surface de plancher, il vous faudra alors en plus du permis de construire, avoir recours à un architecte. Pensez également à demander une attestation de non contestation aux services de l’urbanisme dans un délai de trois mois après la fin des travaux.

 

Quel que soit votre projet de surélévation ou bien d'aggrandissement de maison, nous vous invitons à contacter notre Agence afin d'être mis en relation avec un professionnel compétent pour réaliser ce genre de chantier.